« On ne m’a pas encore enterré », Alfred Marie-Jeanne

By Maurice Violton

Le courant ne passe plus du tout entre Jean-Philippe Nilor et Alfred Marie-Jeanne, tous deux du MIM. Durant la fête patronale de Sainte-Marie mercredi 15 août, Alfred Marie-Jeanne s’est livré à son exercice favori : L’attaque. prouve que « la bête est loin d’être morte ».

Source: Martinique 1ère

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *